Congrégation Sainte Famille d’Amiens depuis 1817

1817 Fondation de la Maison d’Amiens.

1837 La maison d’Amiens devient autonome.

1843 Premières Constitutions approuvées par l’Évêque d’Amiens

 

En 1817, sur la demande des Pères Jésuites de Saint Acheul, Mère JACOULET arrive à Amiens avec des sœurs d’école. Très vite, différentes paroisses en demandent et la Sainte-Famille se répand dans tout le diocèse.
Parole de Mère JACOULET .

 Dieu nous a bénies. C’est lui qui nous a aidées à préparer cette œuvre nouvelle. Il ne nous abandonnera pas. Remercions-le de ce qu’Il nous met dans le cas de ne compter que sur Lui. »

Présence dans la Somme

Peu de  temps après la Picardie, c’est dans le Pas de Calais que les sœurs de la Sainte-Famille ouvrent des écoles dont la première est celle de LAVENTIE.

 Soyez joyeuses, la joie est la marque de la présence du Bon Dieu.

 

Présence dans le Pas de calais

 

Quelques années plus tard, les Filles de  Mère JACOULET sont appelées dans le Nord pour instruire et catéchiser les filles des milieux pauvres.

 Aimez Dieu dans votre solitude, dans les fatigues de votre classe, dans les rues de vos villages ; vivez dans son Amour comme l’oiseau vit dans l’air et le poisson dans l’eau. »

 

Présence dans le nord

 

En 1853, à la demande de l’Archevêque de Toulouse, ancien évêque d’Amiens, les sœurs d’Amiens partent pour le Midi où elles ouvrent des écoles et un orphelinat.

« Quand toute la terre nous ferait verser des pleurs, il y a toujours un coin du ciel qui est serein, regardons par là en toute espérance. »

Présence dans le midi

1853 Fondation de la maison de Toulouse.

1874 Congrégation de Toulouse autonome.

1884 Laïcisation d’écoles communales. Écoles libres.

 

En 1900, le Père LEGRAND, Oblat de Marie Immaculée, en mission à Jersey, demande à sa sœur, Mère Maria LEGRAND, supérieure générale, d’y envoyer des sœurs pour ouvrir un orphelinat  qui fermera à la fin du XXème  siècle.

« Allez mes chères filles, allez avec confiance, partout vous trouverez des pauvres et des petits ; mais vous trouverez aussi toujours le Seigneur Jésus, qui n’estime rien au-dessus de l’âme du plus petit des enfants.

1900 Fondation de Jersey.

1901 Loi sur les  Associations et Congrégations.

1904 Dissolution des Congrégations Enseignantes. Exil en Belgique. Sécularisation. Fermetures d’écoles par l’Etat. Confiscation de la Maison mère. Liquidation.

1913 Noviciat en Belgique.

1914-1918 Guerre. Destruction de la Chapelle et du Noviciat.

1919  Retour en France.

1931 Rachat de la Maison mère. Reconstruction.

1939 Approbation romaine définitive.

1939-1945 Guerre. Incendie de la Maison mère et du Pensionnat.

1955 Affiliation de la congrégation de Toulouse à celle d’Amiens.

En 1958, pour répondre à l’appel de « FIDEI DONUM » du Pape Pie XII, trois religieuses volontaires partent au Congo  ouvrir la 1ère mission Sainte-Famille à LEKANA. D’autres maisons ouvriront ensuite au Mali et au Congo.

Présence dans d'autres pays

1958 Première Mission au Congo.

1967-1970 Rénovation des Constitutions – Loi de Vie.

1967 Première mission au Mali.

1983 Approbation romaine des Constitutions.